KURTOVITCH Nicolas - La commande


Japon. Un prince despote a commandé des bols sophistiqués à son potier favori, qui est en réalité une femme. Sous ce déguisement, elle a réussi à intégrer le palais et ainsi vivre auprès de son amant, le poète favori du prince. Mais l'amant est aujourd'hui en exil et son amoureuse n'a plus le coeur à exécuter la commande du prince, d'autant que les bols que veut le prince ne sont pas dans son style. A la veille de rendre sa commande, le potier se rend bien compte qu'il n'est plus temps de faire semblant, elle doit affronter son destin.

J'ai besoin d'une semaine. Une semaine pour être prête, que l'argile se libère de toute son eau et m'offre le meilleur de ce qu'elle est. Je ne veux pas d'une pâte à modeler morte.
Une explosion dans mon four ! Et tout sera anéanti.
C'est une âme qu'il me faut. Mon âme, nue...dans le four.

Petite pièce de théâtre en 2 actes, minimaliste, pour conter l'histoire d'un amour et d'une identité perdus. Le potier a mis entre parenthèse son apparence mais pas ses sentiments, et face à l'évidence : elle ne reverra jamais son amour, elle décide d'affronter la vérité et de se reveler aux autres telle qu'elle est.
Ce bol est beau, ce bol simple, sans histoire, ce bol du commun.
Ce bol est mon corps.
Très joli texte qui fait honneur à l'art de la poésie du haïku. Dire tout en peu de mots. Un texte très sensible que l'on a plaisir à lire et relire.



un livre sorti en 2004
30 pages illustrées par Laurence Lagabrielle
illustration d'entrée de billet : bol de terre cuite

Leave a Reply

Merci pour votre contribution à ce carnet de lectures (la modération des commentaires est activée pour les anciens articles)