CESBRON Gilbert - Il est minuit, docteur Schweitzer


Gabon, à la veille de 1914. Le docteur Albert Schweitzer s'occupe de l'hôpital de brousse qu'il a construit pour soigner la population locale, abandonnant femme et enfant restés en Alsace. Il a pour compagnie Marie, son infirmière, et reçoit souvent les visites de ses voisins : le père catholique de Ferrier chargé de sauver les âmes, le commandant Lieuvin chargé de construire les routes, ainsi que Leblanc, l'administrateur civil chargé de faire respecter l'ordre. Le docteur n'a de cesse de travailler pour soigner encore et encore, tandis que bientôt la menace de la guerre lui fait craindre de se retrouver l'ennemi de la France puisqu'il est alsacien. De son côté, le commandant Lieuvin est amoureux de Marie, et réciproquement, mais celle-ci est également courtisée par Leblanc.
Schweitzer
J'entendais les grandes personnes parler de leur idéal et de leur enthousiasme comme d'enfants qui seraient morts. Alors j'ai résolu de traverser la vie avec une âme... intacte !

Gilbert Cesbron fut mon auteur de jeunesse préféré. Etudié à l'école (je ne sais plus quel titre), j'ai ensuite lu pour moi même une demi-douzaine de ses oeuvres que je possède encore (des éditions tournant autour des années 80 que j'adore). Cette pièce de théâtre est très belle, et fut bien sûr jouée au théâtre, mais aussi portée à l'écran.
N'y a-t-il donc que les tyrans et les miliardaires pour aller jusqu'au bout de leurs desseins ? (p.33)
Le récit est adapté d'une histoire vraie : celle du Docteur Schweitzer qui s'installa à Lambaréné, au milieu de nulle part. Les autres personnages sont fictifs mais crédibles et apportent une dimension dramatique à ces deux nuits qui précèdent la déclaration de guerre et les conséquences pour tous les protagonistes.
La sympathie n'est pas une donnée politique. (p.66)

A lire !!!!!!!!!!!

année sortie 1952
190 pages
illustration d'entrée de billet : hôpital de Schweitzer au Gabon

Leave a Reply

Merci pour votre contribution à ce carnet de lectures (la modération des commentaires est activée pour les anciens articles)