PATTISON Eliot - Dans la gorge du dragon


Tibet, fin des années 90. Shan, un ancien enquêteur chinois, se trouve depuis 3 ans prisonnier dans un camp au milieu de Tibétains dont certains sont d'anciens moines. Lorsque le corps de Jao, procureur dans la ville voisine, est retrouvé décapité, Shan est forcé de collaborer avec le colonel Tan afin d'éviter qu'il ne s'en prenne à ses codétenus qui entament une grève générale. Si Shan échoue à trouver le coupable, un innocent pourrait bien être accusé du meurtre car bientôt la région va accueillir des touristes, région qui, par ailleurs, s'ouvre peu à peu à l'occident, à commencer par la concession d'une exploitation minière tenue par deux américains. 


Deuxième lecture pour ce roman "pas comme les autres" (je l'ai déjà lu il y a une dizaine d'années) qui, sous couvert d'un roman policier somme toute classique, nous fait découvrir la réalité complexe des Tibétains et, plus particulièrement, celle des moines et de leur répression par le gouvernement de Mao. Un roman très intéressant, très bien écrit, émouvant. Un très beau moment de lecture que je recommande.
La pierre avait été trempée par le sang. Il se redressa, face à Shan qui le fixait toujours, avant de hocher la tête avec solennité, comme pour confirmer le sentiment de prescience douloureuse de Shan. L'homme aux jeans américains avait perdu son âme là-bas, au milieu de leur route.
Les bouddhistes allaient refuser de travailler dans la montagne. (p.19)


titre original : The skull mantra
année sortie 1999
édition française en 2002 Editions Robert Laffont
543 pages
traduction de l'anglais (Amérique) par Freddy MICHALSKI
illustration d'entrée de billet : drapeaux au Tibet par © Gaston Lacombe

Leave a Reply

Merci pour votre contribution à ce carnet de lectures (la modération des commentaires est activée pour les anciens articles)