PROLONGEAU Hubert - Le Cauchemar de d'Alembert


1751, Diderot (38 ans) le philosophe et d'Alembert (34 ans) le mathématicien sont à l'oeuvre du second volume de leur Encyclopédie et se retrouvent dans la maison de campagne de d'Alembert dans un patelin où vient de se jouer un drame : deux jumeaux âgés de 18 mois sont retrouvés noyés par leur nourrice qui est bientôt accusée et envoyée en prison avec son mari où il se donne la mort. D'Alembert qui a rêvé de la scène horrible où il aperçoit les enfants noyés, cherche à faire innocenter la pauvre femme, tandis que Diderot est confronté à l'interdiction de poursuivre la publication de l'Encyclopédie imposée par les Jésuites.

Un petit livre très bien écrit, choisi par hasard en bibliothèque grâce au titre et à la couverture. Si l'intrigue policière est plutôt moyenne (spoiler : "et la chute plutôt immorale au regard de la non "punition" des coupables), la découverte du contexte politique, religieux et sociologique de l’époque décrits au travers des aventures de nos deux encyclopédistes est infiniment intéressante et bien menée. Et il y a aussi quelques traits d'humour. A lire !
Comme d'habitude, il a pris une place en troisième loge. La Comédie-Française est toute petite, et cette solution économique ne gâche pas trop le spectacle. La scène qui s'étend devant lui, mal éclairée, est déjà encombrée des bancs réservés aux petits-maîtres, dont les commentaires se font à voix souvent plus haute que celle des acteurs. (p.10)


année sortie 1998
édition Hachette
216 pages
illustration d'entrée de billet : gravure d'une salle d'anatomie

Leave a Reply

Merci pour votre contribution à ce carnet de lectures (la modération des commentaires est activée pour les anciens articles)