PERGAUD Louis - Carnet de guerre


Août 1914- Avril 1915, le récit quotidien de 8 mois de guerre à proximité de Verdun où est affecté Louis Pergaud alors âgé de 32 ans. Il meurt en avril et son corps ne fut jamais retrouvé.
Je griffonne ceci sous la volée des obus et je ne lève même pas le nez pour voir où ils éclateront, il est vrai qu'au sifflement particulier de chacun on devine tout de suite s'il sera pour soi ou pour les camarades d'avant ou pour ceux d'arrière. (p.19)


Un carnet formidable de Louis Pergaud, l'auteur consacré de La Guerre des boutons, prix goncourt en 1910 pour De Goupil à Margot, et qui participa à la 1ère guerre mondiale. Humble récit du quotidien, des petits plaisirs (repas), des petites contrariétés (corvées, saletés,...) et la poignante lucidité d'un homme qui craint de ne jamais revoir sa chère épouse à qui il écrit tous les jours et de qui il reçoit les lettres écrites quotidiennement parfois d'un seul coup après des jours sans rien.

C'est un livre qui se dévore, pas trop "gore" : le minimum pour décrire les graves blessures parfois mortalles des camarades. 

Le carnet est suivi d'un hommage de Jean-Pierre Ferrini intitulé "Un tombeau pour Louis Perrgaud", où l'on apprend ce qui s'est passé après la mort de l'écrivain et les circonstances de découverte de son carnet.

Un témoignage émouvant, à lire !


titre original : xxxxxxxxxxxxxx année sortie édition française en xxxx par xxxx (maison edition)
197 pages
illustration d'entrée de billet : Félix VALLOTTON (Verdun)

2 Responses so far.

  1. zarline says:

    J'ignorais l'existence de ce carnet mais tu donnes très envie de le découvrir. Je suis un peu paumée en ce moment parmi la quantité astronomique de livres et de témoignages sur la première guerre (pas que ce soit une mauvaise chose hein) et ça fait du bien de lire quelques avis pour aider à tirer les pépites de la masse.

  2. Wictoria says:

    oui, c'est un carnet accessible en tout cas, qui vaut le coup quoique j'n trouve le prix légèrement élevé (+ de 7 €) au vu du nombre de pages...

Leave a Reply

Merci pour votre contribution à ce carnet de lectures (la modération des commentaires est activée pour les anciens articles)