SERNO Wolf - Le chirurgien ambulant

Le moine chirurgien


Espagne, 1576 au monastère de Campodios, l'abbé Hardinus sur son lit de mort fait venir le jeune Vitus, son protégé et lui avoue que 20 ans auparavant il a été trouvé nouveau né et l'encourage à partir sur les traces de ses origines sans doute anglaise comme le suggère les armoiries brodées sur le lange qui l'enveloppait. Vitus entame donc un long voyage à travers l'Espagne en proie à l'Inquisition, voyage durant lequel il applique et augmente ses talents de chirurgien, jusqu'en Angleterre où il retrouve sa famille.
"Comme tu le vois, le livre est fermé de l'autre côté de la reliure par une solide serrure. La raison en est simple : ce livre peut sauver la vie, mais il peut aussi provoquer la mort s'il tombe entre de mauvaises mains. Prends-y donc toujours garde."
L'homme grand et maigre lui avait passé par-dessus la tête un ruban de cuir auquel pendait la clef de la serrure.
"Adieu Vitus, le Seigneur soit avec toi; qu'Il garde ses mains au-dessus de toi pour te protéger !"
Le compartiment secret contenait également quelques plantes médicinales et des instruments chirurgicaux. (p.63)


Un petit livre trouve sur l'étal d'un bouquiniste durant mes dernières vacances. Quelle bonne idée ai-je eut ! C'est un roman initiatique d'un jeune homme qui part à l'aventure avec pour seul bagage quelques fioles et herbes pour ses remèdes, un livre illustré sur le savoir de la médecine de l'époque "De morbis hominorum et gradibus ad sanotrem" et le cœur plein d'espoir. Vitus fait de multiples rencontres, chacune étant un chapitre dans lequel on progresse dans ses (mes)aventures.
L'auteur aime la navigation et la médecine, sujets très bien exploités dans ce roman qui se lit d'une traite malgré les 790 pages qui le composent.
Une lecture que je recommande à tous les lecteurs qui aiment les héros et qui ne sont pas effrayés par quelques scènes de tortures ou d'opérations chirurgicales. Il y a beaucoup d'humour et surtout : une suite d'ailleurs annoncée à la fin du livre avec les premières pages du tome suivant : "le chirurgien de Campodios que j'ai bien entendu très envie de lire !



titre original : Der Wanderchirurg
année sortie 2001
édition française en 2006 pour Éditions de Fallois
790 pages
traduction de l'allemand par Isabelle HAUSSER
illustration d'entrée de billet : Leonard de Vinci

Leave a Reply

Merci pour votre contribution à ce carnet de lectures (la modération des commentaires est activée pour les anciens articles)