WOOLF Virginia - Monday or tuesday

Des mots comme des tableaux


8 mini-récits ou nouvelles.

1- A haunted house _ Une maison hantée (4 pages)

Un narrateur observe un couple de fantômes, imagine ce qu'ils se disent et s'attendrit de voir à quel point ils sont attachés à la maison et aux souvenirs qu'ils y ont laissés.
"C'est ici que nous dormions" dit-elle. Et lui d'ajouter : "Que de baisers." "Le matin au réveil..." "Au jardin..." "Quand venait l'été...". "L'hiver par temps de neige..." Les portes se ferment une à une au lointain, battant doucement comme un cœur qui bat. (p.29)

2-A Society _ Une société (27 pages)

Le père d'une jeune femme annonce à celle-ci qu'elle héritera à condition de lire tous les livres de la London Library. Devant une telle injustice, ses amies promettent de ne plus faire d'enfants tant qu'elle ne seront pas convaincues que les hommes agissent pour rendre le monde meilleur.
C'est ainsi que nous avons fondé notre société de questionneuses. L'une d'entre nous devait aller visiter un navire de guerre ; une autre se cacher dans le bureau d'un universitaire ; une troisième assister à des réunions d'hommes d'affaires ; et toutes, nous devions lire des livres, voir des tableaux, aller au concert, parcourir les rues en ouvrant l’œil, et poser des questions en permanence. (p.43)

3-Monday or Tuesday _ Lundi ou mardi (2 pages)

Formes, couleurs et cris se confondent dans un tableau kaléidoscope, comme une allégorie des expériences visuelles ou sonores, qui nourriront, plus tard, l'écrivain.
Jaillis de profondeurs ivoirines, les mots répandent leurs ténèbres et leurs bouquets pénétrants. (p.91)

4- An unwritten Novel _ Un roman à écrire (22 pages)  

Dans un compartiment de voyageurs, la narratrice observe ses compagnons, particulièrement une dame, et invente sa vie, et même une identité, jusqu'à ce que la réalité lui révèle un peu plus que son imagination.
"Je vais rester à côté de ma valise, m'dame, c'est plus prudent. Il m'a dit qu'il viendrait me chercher... Ah, le voilà ! C'est mon fils." (p.135)

5- The String Quartet _ Le quatuor à cordes (8 pages)  

Une salle de concert, une symphonie de Mozart est source de digression sur l'art, les rêveries en général et les superficialités mondaines.
Voici les amoureux sur l'herbe.
"Daignez, madame, prendre ma main...
- Messire, c'est mon coeur que je voudrai vous confier. D'ailleurs, nous avons laissé nos corps dans la salle des fêtes. Ceux que vous voyez sur le gazon sont les ombres de nos âmes. (p.151)

6- Blue and green _ Bleu et vert (2 pages)

Observation sensorielle au travers d'un lustre au reflet vert et d'une marine aux tons océans.
Leurs taches bleu acier éclaboussent la ferraille rouillée de la plage. (p.161)

7-Kew gardens (12 pages)

Observations dans un jardin de roses.
Puis la brise fraîchit un peu dans le ciel, et la couleur jaillit dans les airs, emplissant les yeux des hommes et des femmes qui se promènent à Kew Gardens en juillet. (p.167)

8- The mark on the wall _ La marque sur le mur (15 pages)

Le narrateur observe une tache sur un mur, peut-être légèrement bombée, et cogite en imaginant ce que cela peut-être avant de découvrir qu'un escargot est en train d'avancer sur le mur.
Si la marque provenait d'un clou, il ne pouvait avoir servi à suspendre un tableau, plutôt une miniature - le portrait d'une dame aux boucles poudrées à frimas, aux joues finement enfarinées et aux lèvres purpurines. (p.193)


Livre en édition bilingue anglais-français, page en vis à vis (pratique pour celles et ceux qui veulent lire en VO mais qui n'ont pas tout le vocabulaire). J'ai choisi ce livre en "coup de coeur" parce que j'avais déjà lu Virginia Woolf, que je suis sensible à sa poésie, sa prose. Ce roman rassemble des petits récits assez inégaux  en terme d'intérêt. Je ne peux pas vraiment me prononcer sur des textes de 2 pages. J'ai préféré "une société" qui montre pour moi le talent, l'humour et une certaine distance avec les usages de la société de la part de l'auteur. Je ne parlerai pas ici de tout le contexte de publication du roman. J'ai juste envie de conseiller ce livre à celles et ceux qui ont envie de lire quelque chose de différent, qui a du style, au sens propre du terme.


titre original : Monday or Tuesday
année sortie 1921
édition française en 2012 (Gallimard)
mon livre est une édition de 2014
92 pages
traduction de l'anglais par Michèle RIVOIRE
illustration d'entrée de billet : Rachel Russell par Landseer

One Response so far.

  1. Malice says:

    Un livre qui attire mon attention mer Wic !

Leave a Reply

Merci pour votre contribution à ce carnet de lectures (la modération des commentaires est activée pour les anciens articles)