LE TRAIN BLEU - Agatha CHRISTIE


Katherine Grey vient d'hériter de son ancienne patronne dont elle était la dame de compagnie et accepte de retrouver une lointaine cousine qui vit sur la côte d'azur. Elle prend le "Calais-Nice" et croise Ruth Kettering, la fille de Monsieur Van Aldin, un riche américain, accompagnée de sa femme de chambre. En gare de Marseille, le corps de Ruth est retrouvé, elle a été étranglée. Katherine témoigne et rencontre ainsi Hercule Poirot qui voyageait lui aussi à bord du train bleu et qui lui propose d'enquêter avec lui. Peu de temps après, le père de Ruth arrive sur la côte d'azur, accompagné de son secrétaire Richard Knigthon. Le père est persuadé que son gendre, Derek Kettering, est coupable de la mort de sa fille, ils étaient sur le point de divorcer et elle rejoignait son amant. Mais où sont passés les magnifiques rubis que Monsieur Van Aldin venait d'offrir à sa fille ? De son côté, Katherine ne veut pas croire à la culpabilité de Derek dont elle commence à tomber amoureuse.

L'auteur n'aimait pas trop ce roman mais j'ai toujours du plaisir à lire Agatha Christie, son style est agréable, même les exagérations de ses personnages ou les clichés dont elle fait parfois preuve sont pour moi "rassurants" ; un roman d'A.Christie c'est l'assurance de passer un bon moment de lecture, ne pas se prendre la tête et découvrir une autre époque.
Ils arrivèrent à Douvres en un rien de temps. Ruth avait le pied marin, mais elle détestait le froid et fut heureuse de gagner la cabine privée qu'elle avait réservée. Sans se l'avouer, elle était superstitieuse et faisait partie de ses gens pour qui les coïncidences ont un sens. Après avoir débarqué à Calais, elle s'installa avec sa femme de chambre dans son double compartiment du Train Bleu, puis se rendit au wagon-restaurant. Là, elle éprouva un petit choc en se retrouvant assise à table en face de la personne avec qui elle avait voyagé dans le pullman. Elles esquissèrent toutes les deux un vague sourire.
-Etrange coïncidence, dit Mrs Kettering
-Les effets du hasard sont en effet bien curieux, répondit Katherine Grey  (p.58)



"The Mystery of the Blue Train)"


de Agatha Christie
année sortie 1928
Traduit de l'anglais par Etienne LETHEL
218 pages
illustration d'entrée de billet "train bleu", origine inconnue


Leave a Reply

Merci pour votre contribution à ce carnet de lectures (la modération des commentaires est activée pour les anciens articles)