NEMESIS - Agatha CHRISTIE


Bien tranquille dans son village de St. Mary Mead, Miss Marple apprend le décès de Jason Rafiel, un richissime homme d'affaire avec lequel elle fit équipe lors d'une de ses précédentes enquêtes. Peu de temps après, elle reçoit une lettre d'avocats londoniens qui lui confient une mission de la part de feu monsieur Rafiel. Intriguée par cette lettre posthume et malgré ses rhumatismes, miss Marple accepte le défi d'élucider un meurtre en participant à une excursion en car à la rencontre de jardins et demeures anglais de toute beauté.



Vacances est synonyme, plus que jamais, de lectures et point de vacances littéraires sans ma chère Agatha Christie que je vénère, mon héroïne préférée étant la délicieuse Miss Marple, délicate comme un châle de couleur pastel, et qui doit sentir la poudre de riz ou quelque senteur rappelant les fleurs de son jardin. Nous la retrouvons dans ce roman en quête d'un meurtre non élucidé vieux de 10 ans mais Miss Jane Marple n'a pas son pareil pour détecter les mauvais sujets ou les atmosphères inconfortables.

Il était probable qu'il avait été soigné par d'éminents médecins et qu'on avait adouci ses derniers instants. Par contre, il avait énormément souffert au cours de ces quelques semaines passées aux Caraïbes. C'était un homme courageux, et elle regrettait qu'il fût mort. Pourtant elle ne savait pas comment il était en affaires. Impitoyable, sans doute. Agressif et dominateur. Mais ce devait être un ami sûr. Et elle était persuadée qu'il y avait en lui une réelle bonté qu'il prenait grand soin de ne pas laisser paraître. Et maintenant, il avait disparut à jamais. Elle ignorait même s'il avait été marié, s'il avait eu des enfants. (p.19)


Nemesis
année de sortie 1971
lu en poche
232 pages


illustration d'entrée de billet : Nemesis par Gheorghe Tattarescu

Leave a Reply

Merci pour votre contribution à ce carnet de lectures (la modération des commentaires est activée pour les anciens articles)