UN CADAVRE DANS LA BIBLIOTHEQUE - Agatha CHRISTIE


Le cadavre d'une jeune inconnue est découvert dans la bibliothèque des époux Bantry. Dolly Bantry, l'épouse fait appel à Miss Marple car elle craint que les retombées de cette affaire n'ostracise son époux. Les deux femmes s'installent dans l'hôtel où la jeune femme était danseuse et entreprennent d'étudier le comportement de tous les personnages qui ont eu affaire avec la jeune femme. Bientôt, un cadavre calciné est découvert dans une voiture volée et retrouvée brûlée. Heureusement, Miss Marple bien que célibataire a l’œil en ce qui concerne les jeunes filles.


Sans doute l'avant-dernier roman de mon été 2016 dans le cadre de mes relectures d'Agatha CHRISTIE (il m'en reste encore un sur ma pile). Nous évoluons ici dans le cadre chic d'un manoir et d'un hôtel où de monstrueux comploteurs n'hésitent pas à tuer deux jeunes filles quine demandaient qu'à s'élever un peu dans la société ou à devenir célèbres. Là encore, une histoire qui pourrait être facilement transposée de nos jours car Agatha Christie est indémodable.

Il est vrai que le neveu de miss Marple - écrivain, donc farfelu - s'était déjà manifesté aux heures les plus aberrantes, une fois même à minuit moins 10 ! Mais quelques soient ses excentricités, Raymond West n'avait pas celle de se lever tôt le matin. Ni lui ni aucune des connaissances de miss Marple n'était susceptible d'appeler avant 8 heures du matin. 8 heures moins le quart, en fait.
Trop tôt pour un télégramme, même, puisque la poste n'ouvrait qu'à 8 heures.
Trop tôt pour un télégramme, même, puisque la poste n'ouvrait qu'à 8 heures.
- Ce doit être une erreur, décida-t-elle.
Cette certitude acquise, elle se dirigea d'un pas résolu vers l'appareil impatient et coupa court à ses trilles en décrochant le combiné.
- Oui ? fit-elle.
- C'est vous, Jane ?
Stupeur de miss Marple :
- Oui, c'est moi. Vous êtes bien matinale, Dolly.
La voix de Mrs Bantry lui parvint, haletante, de l'autre bout du fil :
- Il est arrivé quelque chose de terrible.
- Seigneur Dieu !
- Nous venons de trouver un cadavre dans la bibliothèque.
L'espace d'un instant, miss Marple crut que son amie avait perdu la raison :
- Vous avez trouvé un quoi ?
- Je sais. Ça paraît incroyable n'est-ce pas ? Je pensais que ces choses-là n'arrivaient que dans les romans. Il m'a fallu des heures pour convaincre Arthur de descendre voir.
Miss Marple essaya de rassembler ses esprits.
- Mais c'est le cadavre de qui ? demanda-t-elle, suffoquée.
- Une blonde.
- Une quoi ?
- Une blonde. Une blonde sculpturale - comme dans les romans, encore une fois. Aucun de nous ne l'avait jamais vue et elle est étalée là, dans la bibliothèque, tout ce qu'il y a de plus morte. Il faut que vous veniez tout de suite. (p.13)




The Body in the Library
année de sortie 1941
lu en poche
185 pages


illustration d'entrée de billet : George Frederic Watts "Found Drowned"

Leave a Reply

Merci pour votre contribution à ce carnet de lectures (la modération des commentaires est activée pour les anciens articles)