DIX PETITS NEGRES - Agatha CHRISTIE


Dix individus ne se connaissant pas se retrouvent sur une île au large de l'Angleterre. Certains ont accepté l'invitation d'une vague connaissance se rappelant à eux dans un courrier parfois surprenant, d'autres ont été embauché pour servir en tant que domestiques ou secrétaire. Quelle n'est pas la surprise de tous lorsque durant le premier souper qui les réunis, une voix sortie d'un disque déposé sur le gramophone énumère leurs anciens méfaits ayant entraîné la mort d'une personne. Pour punir leur crime resté impuni par une loi défaillante, la voix leur promet qu'eux aussi vont mourir. Bientôt, la première mort survient, semblable au premier couplet de la comptine des dix petits nègres affichée dans chaque chambre.


Dernier roman des quatre d'Agatha Christie relus cet été après :
Ici, point de Miss Marple ou Hercule Poirot, nous sommes enfermés sur une île avec les 10 protagonistes dont le meurtrier qui s'est dissimulé parmi eux ; saurez-vous le découvrir ? Moi j'ai eu le plaisir de la surprise jusqu'à la fin car je ne me souvenais plus du tout du coupable. Ceci étant dit, je n'ai pas été vraiment convaincue par le dénouement que j'ai trouvé un peu tiré par les cheveux et grand-guignolesque, moins soigné que les mises en scènes tragi-comiques du détective belge ou les explications de cette chère Miss Marple.
Ce fut si brutal, si inattendu, qu'ils en eurent tous le souffle coupé. Médusés, ils restèrent là à regarder stupidement la forme recroquevillée sur le tapis.
Enfin, le Dr Armstrong se leva d'un bond et alla s'agenouiller près du corps. Lorsqu'il releva la tête, ses yeux étaient remplis d'incrédulité.
Comme frappé de stupeur, il murmura :
- Nom de Dieu ! Il est mort.
Ils ne comprirent pas. pas tout de suite.
Mort ? Mort ? Ce jeune dieu nordique éclatant de santé et de vigueur ? Terrassé en une seconde ? Les jeunes gens robustes ne meurent pas comme ça, en s'étranglant avec un wisky...
Non, ils ne comprenaient pas.



Ten little niggers
année de sortie 1939
lu en poche
204 pages

One Response so far.

  1. Malice says:

    Un grand classique qui se relit avec un grand plaisir ;-)
    Très bonne idée de lire ou relire Agatha Christie durant l'été !

Leave a Reply

Merci pour votre contribution à ce carnet de lectures (la modération des commentaires est activée pour les anciens articles)