GRIMMELSHAUSEN Hans Jakob Christoffel (von) - La vagabonde courage


Europe, début du XVIIème siècle, durant la guerre de Trente Ans. Mademoiselle Libouschka à peine âgée de 13 ans est obligée de se travestir en jeune garçon si elle ne veut pas être victime de viol. 50 ans après ces évènements, alors qu'elle a pris depuis de nombreuses années le nom de Courage, elle décide de raconter ses mémoires qu'elle dédie à l'un de ses nombreux amants de passage : Simplicius Simplicissimus, lequel a osé la tourner en ridicule dans ses propres mémoires.

Incroyable récit d'une jeune femme qui refuse de se poser en victime désignée face à l'adversité de la guerre : obligée en dernier ressort de révéler son véritable sexe, elle décide alors de faire des hommes qui traversent sa vie des alliés sinon des serveurs, tous fous de son corps et de ses charmes, car Courage est une belle femme. La structure est très bien faite : un succession de courts chapitres qui résument ses aventures, selon l'endroit où elle est, et ce qu'elle y fait, prenant part aux combats elle tue à tour de bras, ou se prostitue histoire de remplir ses bas ou encore fournit les vivres nécessaires aux armées. Beaucoup d'humour au fil des pages de vrai-faux journal inspiré par l'expérience de l'auteur qui vécu les atrocités de la guerre de 30 ans et qui en fit un premier récit dans un autre roman autobiographique : " Les Aventures de Simplicius Simplicissimus / Der abenteuerliche Simplicissimus Teutsch".

A découvrir de toute urgence !
Voyez cette vielle ribaude qui a déjà les deux pieds dans la tombe - si toutefois elle est digne de reposer dans une tombe -, voyez cette gourgandine, direz-vous, qui s'est roulée toute sa vie dans la honte et le vice, et qui a accumulé sur sa tête plus de méfaits que d'années, plus de paillardises que de mois, plus de vols que de semaines, plus de pêchés mortels que de jours et plus de péchés véniels que d'heures : ne va-t-elle pas se mettre en tête, elle qui, malgré son grand âge, n'a jamais eu de velléité de conversion, de se réconcilier avec Dieu ? (p.16)

titre original : Lebensbeschreibung der Ertzbetrügerin und Landstörtzerin Courasche
année sortie 1669
édition française en 2013 chez Libretto
170 pages
traduction de l'allemand par Maurice COLLEVILLE
préface de Gérard CHALLIAND
illustration d'entrée de billet : illustration du roman paru en anglais (auteur inconnu)

2 Responses so far.

  1. dominique says:

    Celui là est noté et je viens de le trouver d'occasion chouette !

  2. Wictoria says:

    bonne lecture - que perso j'ai trouvé assez vivifiante quand on compare nos vies avec celles d'antan
    tu verras Dominique il y a beaucoup d'humour même si tout n'est pas drôle. C'est un livre qui ne ressemble à aucun autre que j'ai lu jusqu'à ce jour.

Leave a Reply

Merci pour votre contribution à ce carnet de lectures (la modération des commentaires est activée pour les anciens articles)